NOMBRIL

TELERAMA (TT) : Entre gestuelle comique et performance acrobatique, les deux interprètes réussissent à trouver un équilibre parfait entre la poésie de l’absurde, le jeu et la démonstration concrète des capacités du corps humain. Françoise Sabatier-Morel, janvier 2020

BUBBLE MAG : Comment calmer un cœur qui s’emballe? Quel est ce mot, coincé sur bout de la langue? Dans un langage proche de celui du clown, ce spectacle explore le corps avec une curiosité quasi scientifique pour le révéler autrement. Dominique Duthuit, printemps 2018

PARISCOPE : Nombril passe un cap dans ses enjeux scéniques et déploie son motif sur tous les terrains, multipliant les angles d’approche tout en gardant une ligne limpide, la découverte étonnée de ce qui se cache sous notre enveloppe corporelle.

Longilignes, souples et agiles, d’une élasticité et d’une gémellité physique fascinantes, Frédérique Charpentier et Françoise Purnode jouent de leur corps comme de deux instruments au diapason et s’accompagnent en direct à l’aide d’une tablette et d’un micro qui amplifient les sons et voix liés aux mouvements et situations. Le dispositif est ingénieux et fonctionne à merveille, il confère à chaque étape son atmosphère et souligne la dimension comique éminemment présente tout du long tandis que la composition musicale originale dynamise l’ensemble avec justesse. Les enfants rient beaucoup, ils adhèrent indéniablement à la proposition autant que nous, adultes, conquis par l’éclectisme et l’inventivité des scènes. Marie Plantin, février 2020

CHUT ! JE CRIE

TELERAMA : TT (on aime beaucoup) De scène en scène, ce spectacle gestuel s’amuse à traverser les états émotifs des petits et des grands. Françoise Sabatier-Morel, octobre 2017

AIR FOR KIDS : Un voyage au cœur des sens où tous les sentiments s’expriment dans un décor épuré qui laisse place aux sons, et autres musiques en tout genre. Avril 2017

FAMILISCOPE : Rire, poésie et émotion sont vraiment les maître-mots de ce spectacle très réussi. C’est un vrai coup de cœur qui met en joie. A.L. Brunet, janvier 2016

PARISCOPE : Une petite table, une chaise, une corde à linge, des costumes aux couleurs chaudes, un petit sampler pour créer la bande son en direct, mais aussi et surtout deux comédiennes mimes danseuses, Françoise Purnode et Frédérique Charpentier, qui ont inventé, conçu et interprètent ce répertoire d’émotions toutes simples mais hautement percutantes. Marie Plantin, octobre 2017